Le 1000 (déclinaison)

Histoire

Histoire

D’hier à aujourd’hui

À la fin du 19e siècle, l’on retrouvait sur le site de l’édifice Le 1000, une rangée de maisons mitoyennes à trois étages faites de pierre grise, typiques de l’architecture d’époque du square Dominion. Par la suite, le côté sud du square a pris un caractère plus commercial et durant les années 20, ces charmantes maisons furent transformées en boutiques, restaurants et hôtels. Elles furent démolies, au début des années 60, dans le cadre de la construction de la Place Bonaventure.

Une trentaine d’années plus tard, on débuta la construction d’un nouvel édifice commercial dans le secteur.  Inauguré en 1992, Le 1000 De La Gauchetière est, avec ses 232 mètres de hauteur, le gratte-ciel le plus élevé de Montréal. Il s’élève en fait aussi haut que le mont Royal, l’emblème de notre ville, qu’aucun édifice ne peut d’ailleurs dépasser selon le plan d’urbanisme de la municipalité. L’édifice est situé dans un secteur hautement stratégique, au cœur même du centre-ville, et près de 45 000 personnes y transitent tous les jours.

Avec ses accents cuivrés et son sommet triangulaire très distinctif, Le 1000 De La Gauchetière est un incontournable en matière d’architecture postmoderne. D’une sobriété à la fois élégante et chaleureuse, il a été conçu par les firmes Lemay & Associés et Dimakopoulos & Associés.  Véritable fleuron architectural, l’immeuble de 51 étages imprègne notre paysage urbain d’une signature aussi unique que distinguée. Il s’intègre harmonieusement aux immeubles et au patrimoine historique qui l’entoure, et s’est rapidement imposé comme étant la référence en matière d’édifices de prestige à Montréal. Aucun effort, depuis, n’a été épargné pour lui permettre de conserver son titre.

Le design du 1000 De La Gauchetière s’intègre harmonieusement à l’héritage culturel de ce secteur de la ville en raison de ses rappels architecturaux auprès des édifices voisins. Ses éléments en cuivre, tels que les dômes situés à ses quatre coins, se veulent un clin d’œil à la Cathédrale Marie-Reine-du-Monde, elle-même inspirée de la basilique Saint-Pierre de Rome. Aussi, les toits de ses rotondes semi-sphériques imitent les fenêtres de style néo-romain du Marriott Château Champlain, qui à leur tour sont inspirées par les arches de la gare Windsor.

Dès sa construction, une entente avec le propriétaire du terrain, l’Archevêché de Montréal, a été établie; Le 1000 De La Gauchetière s’est donné une vocation publique dont témoignent aujourd’hui la magnifique patinoire Atrium Le 1000 ainsi que les nombreuses installations de bancs publics au style contemporain dans Le Hall.

La magnifique patinoire de notre Atrium, rappelons-le, est un immense succès populaire. Elle accueille plus de 200 000 visiteurs chaque année, dont près de la moitié s’élancent sur la glace. De jeunes enfants y apprennent à patiner, des familles y célèbrent des anniversaires et des groupes d’écoliers y viennent en visite. De plus, une généreuse contribution de billets gratuits est distribuée régulièrement à différents organismes venant en aide à différentes clientèles, dont les jeunes en difficulté.

Place au spectacle!

Au fil des années, Le 1000 a été l’hôte d’innombrables événements proposant des émotions surprenantes à ses invités. L’édifice est en constante évolution et continuera de renouveller les efforts qui combleront sa clientèle. Ont été de passage plusieurs événements corporatifs de prestige, l’Orchestre symphonique de Montréal, le Gala Métrostar, maires, premiers minitres et de nombreuses célébrités. Même Céline Dion nous a gratifié d’une impressionnante performance!

Soulignons que depuis les dernières années, afin de respecter l’intimité de nos locataires, l’équipe de la gestion immobilière du 1000 De La Gauchetière a pris la décision de limiter le nombre d’événements d’envergures tenus sur ses lieux.

Une évolution constante

L’immeuble investit continuellement vers l’innovation et la modernisation de ses aménagements. Les récentes transformations majeures ont eu lieu au cours de la dernière décennie dont le renouvellement de l’aire de restauration, l’installation d’un nouveau système de refroidissement pour la patinoire, la mise en place de génératrices offrant à l’édifice une entière autonomie, la conversion de la mezzanine en espaces locatifs, la modernisation du jardin d’hiver et le lancement du nouvel espace événementiel Le Hall. En 2012, lors des célébrations du 20e anniversaire du 1000, une nouvelle image de marque a été introduite et une nouvelle signalisation a été implantée. Voyons quelles nouveautés nous réservera le future!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une propriété gérée par Ivanhoé Cambridge :

Ivanhoé Cambridge, un leader mondial de l’immobilier, investit dans des propriétés et des sociétés immobilières de grande qualité situées dans des villes clés à l’échelle du globe. Elle le fait prudemment et avec une vision à long terme, afin de générer des rendements optimaux ajustés au risque. Fondée au Québec en 1953, Ivanhoé Cambridge a bâti une entreprise verticalement intégrée partout au Canada. Dans le monde, la Société s’associe à des partenaires clés et à des fonds immobiliers d’envergure qui sont des chefs de file dans leurs marchés respectifs.

Par l’entremise de filiales et de partenariats, Ivanhoé Cambridge détient une participation dans près de 800 immeubles, principalement dans les secteurs résidentiel, des bureaux, des centres commerciaux et de la logistique. Les actifs d’Ivanhoé Cambridge s’élevaient à environ 56 G$ CA au 31 décembre 2016. La Société est une filiale immobilière de la Caisse de dépôt et placement du Québec (cdpq.com), l’un des plus importants gestionnaires de fonds institutionnels au Canada.
Pour plus de renseignements, visitez : ivanhoecambridge.com.